La qualité de vie et le bien-être de tou·te·s

Good Soil, une stratégie pour préserver nos sols

La qualité de vie et le bien-être de tou·te·s

Good Soil, une stratégie pour préserver nos sols

Jusqu’à présent, la protection des sols bruxellois était principalement consacrée à la gestion des contaminations en polluants chimiques. En 2019, on voit neuf !

Depuis 2015, de nombreux terrains ont pu être décontaminés et réaffectés à de nouvelles activités. A l’avenir, cette politique sera poursuivie et même renforcée.

Bruxelles Environnement souhaite protéger et améliorer la qualité des sols avec la nouvelle stratégie Good Soil. En 2019, l’organisation du colloque Good Soil était l’occasion d’entamer la réflexion pour cette nouvelle stratégie et ce, en collaboration avec le grand public et les partenaires privés et publics.

Le colloque Good Soil

Dans l'auditoire de Bruxelles Environnement, des intervenants sur scène

+ de 200
participants

Une personne derrière un pupitre parle à l'assemblée

+ de 10 orateurs impliqués dans la gestion et la protection des sols

Une personne s'exprime au micro

2 tables
rondes de débats

Photo de portrait de Pascal Durdu

Il faut réapprendre à nourrir le sol. Laisser les déchets organiques se décomposer en surface pour nourrir les vers de terre, pour avoir un sol structuré et poreux dans lequel l’eau peut s’infiltrer correctement.

Pascal Durdu
citoyens bruxellois, amoureux des sols et membre de Farming for Climate

Photo de portrait de Nathalie Van Den Abeele

L’imperméabilisation est une menace pour les sols bruxellois. Les gens n’ont pas assez conscience que les sols servent de support aux végétaux qui permettent de satisfaire nos besoins élémentaires : respirer, manger et boire.

Nathalie Van den Abeele
représentante de La Grange en Ville (asbl) et maraichère à Anderlecht

Photo de portrait de Francisco Davila

Pour lutter contre l’imperméabilisation et mieux respecter les sols, il faut repenser notre urbanisation. Par exemple, utiliser des matériaux durables ou laisser des espaces disponibles pour le développement d’une agriculture urbaine.

FRANCISCO DAVILA
CENTRE D’ECOLOGIE URBAINE – COORDINATEUR DU PROJET CITOYENS POUR LA DÉPOLLUTION DES SOLS

Actions transversales

Plusieurs groupes de travail sont organisés de manière transversale avec les différents départements de Bruxelles Environnement, notamment :

  • En collaboration avec le Département Eau : pour optimiser la gestion des eaux de pluie et leur infiltration.
  • En collaboration avec la Division Espaces verts : pour développer un projet de soutien à l’agriculture urbaine pour améliorer la qualité des sols.

Ces groupes visent à déployer les premières actions concrètes et planifier l’élaboration d’un plan SOL pour 2022.

Le service de Facilitateur SOL a aujourd’hui des missions qui s’étendent au-delà des dossiers de pollution du sol. Il est notamment impliqué dans les projets de soutien à l’agriculture durable ou d’autres initiatives liées à la préservation de la qualité des sols bruxellois.

Contacter le facilitateur SOL